Le portail se referme, et les deux cars reprennent la route d’Alger……sous la protection de la traditionnelle escorte.

La centaine de visiteurs venus grâce au  journal  » La Croix  » et à l’agence « ICTUS », n’est pas près d’oublier ces quelques heures passées sur ce lieu où  » le ciel rejoint la terre » . 

Le monastère a été littéralement envahi par cette foule curieuse, guidée d’un bout à l’autre par les passionnantes explications de frère Yves, et émue devant la chambre de Frère Christian,  le dispensaire de frère Luc, ou la halte au cimetière.

Arrivés dès 10h , tout est prêt pour célébrer ensemble l’eucharistie dans la chapelle remplie. Quel contraste avec les 7 priants habituels dans le petit oratoire, les chants ne sont pas murmurés, mais  proclamés pour résonner sous la voûte. Quelle belle louange, et quel recueillement lors de la lecture du testament de Christian de Chergé par un des pélerins.

Dehors, un petit crachin glacial surprend tous ceux qui misaient sur le soleil d’Alger, mais qu’importe, tous ont conscience de vivre ici un temps très fort près de nos 7 bienheureux, et beaucoup tiennent à consigner leurs impressions sur le livre  d’or, pendant que d’autres font provision de miel, de confitures, de fromages, de tisane, tous produits  » fait maison « .

Météo oblige, le pic-nique a envahi la salle à manger des moines et les pièces voisines….moments privilégiés pour partager avec l’un ou l’autre ce que nous vivons ici et aussi sur ce qui les a incité à venir. Et pour  découvrir  des alsaciens, des bretons, des savoyards, des limousins,et  des presque voisins vendômois.

Pendant quelques heures, le monastère est devenu une ruche bourdonnante, qui a à peine troublé les couvreurs, les maçons, les bûcherons actifs sur le lieu.Youssef n’est jamais très loin, toujours prêt à aider ou à discipliner les égarés.

Merci à La Croix d’avoir permis à tous de vivre ces moments de communion avec les moines béatifiés et avec leur message.

Mercredi, retour au calme, Zabeth et Muguette profitent des courses à Médéa pour rendre visite à l’association destinataire des tricots, et le successeur de frère Paul se voit confier l’installation des piquets d’extrémité du parc aux poules, la réparation de chaises et la modification de la robinetterie pour l’arrosage des petites parcelles de légumes.

Le voisin a apporté tous les quotidiens du jour, nous y apprenons que l’armée se désolidarise du pouvoir en place…….les choses pourraient évoluer prochainement…..nous prions particulièrement pour ce peuple plein d’aspirations!

A bientôt le plaisir de vous faire vivre ce mois de grâces qui nous aide à entamer le carême !